MMTOURGUIDE Rio de Janeiro

LES TENDANCES DU TOURISME EN 2021

Dans ce premier article que j’écris en 2021, j’ai pensé offrir quelques réflexions sur les perspectives de voyage des touristes mondiaux en cette année qui vient de commencer.
Le marché du tourisme, surtout depuis le deuxième semestre 2020, s’efforce constamment d’examiner ce que sera son avenir, en se basant principalement sur l’évolution de la pandémie et les mesures de protection connexes que les différents pays ont adoptées. Toutes les grandes organisations internationales du secteur ont produit des recherches et des enquêtes intéressantes sur les perspectives pour 2021, et toutes s’accordent sur quelques points qui m’ont particulièrement frappé.
Comme tout professionnel qui travaille dans le tourisme, ces derniers mois, mon plus grand engagement a été et est d’évaluer ce qu’il faut changer et améliorer dans mon travail, mais la petite satisfaction que j’ai en étudiant les recherches effectuées est qu’aujourd’hui plus que jamais le rôle du guide de tourisme, surtout dans les voyages internationaux, est et sera de plus en plus fondamental. Pour mieux expliquer, voyons ensemble quelques tendances du tourisme en 2021 :

  • Le concept de distanciation sociale continuera à être présent dans la vie de chacun d’entre nous, qu’il soit prescrit par la loi ou simplement recommandé.

La tendance du touriste de 2021 est de préférer les voyages et les expériences éventuellement en couple, en famille ou avec des amis plutôt que de participer à de grands voyages organisés. Les transferts en voiture ou en minibus, les visites et les excursions avec un nombre réduit de participants ne sont que deux exemples de cette nouvelle réalité. MM TOURGUIDE, une agence spécialisée dans les circuits et excursions privés, a ces concepts dans son ADN : construire avec le client un séjour “sur mesure” à Rio de Janeiro, dès son arrivée à l’aéroport et tout au long de son séjour. Le choix d’offrir principalement des visites d’expérience pour de petits groupes permet au guide de donner le meilleur de sa profession, en sélectionnant les thèmes les plus intéressants pour les participants, en laissant derrière les standards et les calendriers rigides et en rendant l’expérience unique.

  • Les conditions d’hygiène seront un facteur clé dans le choix du lieu de voyage.

Le ministère brésilien du tourisme, les différents États qui composent l’Union et pratiquement toutes les villes touristiques du Brésil ont adopté depuis des mois des réglementations spécifiques pour chaque type d’opérateur qui fait partie de la chaîne touristique : les hôtels, les restaurants, les moyens de transport et les guides touristiques sont tenus de respecter les protocoles d’hygiène prévus sous peine de lourdes amendes en cas de non-respect.

Dans ce cas, le guide de tourisme est peut-être la partie la plus sensible de la chaîne, puisqu’il est constamment en contact direct avec les clients. C’est la raison pour laquelle l’attention que chaque guide doit avoir dans l’exercice de sa profession est maximale. Personnellement, j’ai adhéré pendant de nombreux mois au protocole fourni par le ministère, ainsi que la grande majorité des guides en activité, mais j’ai rajouté à ma routine de travail quotidienne la mise à jour constante des mesures de restriction, de flexibilité et de lockdown éventuel que les villes et les lieux touristiques qui font partie de mes circuits et excursions mettent progressivement en place. De cette façon, avant même que le voyage ait lieu ou que les clients arrivent à Rio, je peux préparer le programme conformément aux différentes réglementations, en les informant à l’avance sur la façon dont il sera réalisé et en évitant que les passagers (surtout les étrangers) doivent passer des heures sur Internet pour recueillir des informations, souvent présentées dans une langue peu familière.

  • Activités et tourisme de plein air.

Toutes les enquêtes et études internationales s’accordent à dire que le choix des lieux où il est possible de pratiquer des activités et expériences de plein air sera fondamental dans le choix d’un voyage.
Le climat de Rio de Janeiro joue un rôle fondamental en ce sens. D’après mon expérience personnelle d’Européen vivant au Brésil, je peux dire que les activités de plein air font partie de la routine quotidienne du peuple carioca et le grand avantage d’avoir du soleil et de la chaleur pratiquement toute l’année permet d’organiser un voyage à Rio sans trop se soucier des saisons.
Outre l’enjeu climatique, les innombrables beautés naturelles de la ville et de l’État de Rio permettent d’organiser des excursions pour tous les goûts : mer, montagne, lacs, campagne ou forêt tropicale. Dans le panorama des excursions régulières que j’ai prévu, il y a de nombreuses propositions d’activités de plein air, mais je pense que dans les mois à venir, vous pourrez découvrir de nouveaux programmes exclusifs qui vous permettront de choisir parmi un éventail assez large d’activités sportives et de promenades dans les coins les plus divers de l’État.

  • Remote escapes.

Les voyageurs de 2021 préféreront les endroits moins fréquentés et certainement moins connus des “touristes”.


Dans l’article de présentation de ce blog, j’ai parlé des erreurs commises par de nombreux touristes : “penser que, d’un point de vue touristique, Rio de Janeiro est une sorte d’oasis au milieu d’un désert qui se termine au sud par les îles tropicales et Paraty et au nord par Buzios, Arraial do Cabo et Cabo Frio. Un autre stéréotype national et international” !
Au cours de ces mois, j’ai suivi de nombreuses réunions virtuelles des organisations publics et privés du tourisme qui développent des projets pour donner de la visibilité à des régions et des villes de l’État de Rio qui ne font pas encore partie intégrante de l’offre touristique, notamment internationale.
Je crois que l’une des tâches fondamentales du guide de tourisme est de connaître parfaitement et complètement les lieux où ils vivent et travaillent. Je suis absolument convaincu que tout touriste venant à Rio de Janeiro doit connaître la ville et les nombreuses merveilles qu’elle offre, mais ma tâche de guide en 2021 sera, encore plus que par le passé, double :

  • organiser les visites des lieux touristiques de la ville, en pensant à l’avance pour éviter autant que possible les agglomérations de personnes
  • de proposer des itinéraires et des excursions différents et alternatifs qui permettent aux touristes de connaître, outre les lieux les plus connus, des villes et des régions de l’État de Rio tout aussi intéressantes et pleines d’attraits.

Dans le panorama des propositions de MM TOURGUIDE, tous les circuits et excursions ont toujours été conçus dans ces deux buts ; les visites de la ville de Rio sont programmées avec des horaires qui évitent les files et les temps d’attente aux principaux monuments et lieux visités. Les excursions hors de la ville proposent des visites pour découvrir des villes et des régions plus petites qui ne font pas partie des programmes “en coup de vent” (je pense à Petrópolis, Niteroi, Maricá, Vallée du Café, pour n’en citer que quelques-uns).
Cependant, mon engagement professionnel ne veut pas s’arrêter là, et au cours des prochains mois, j’ai l’intention de voyager du nord au sud, de l’est à l’ouest de l’État de Rio pour planifier de nouveaux excursions dans ces endroits où les agences traditionnelles ne vous emmèneront jamais … Ce sera un défi passionnant et fatiguant, mais je suis sûr que le résultat sera de proposer des programmes de visite qui étonneront tout le monde pour la beauté des lieux et la richesse historique et naturelle qu’ils offrent !

  • Une aide experte et une planification méticuleuse seront à la base de chaque voyage international.

Nombreux sont ceux qui ont toujours apprécié l’aventure, choisissant de partir dans l’inconnu et renonçant à toute forme d’organisation. Une expérience qui semble aujourd’hui difficile à reproduire. La tendance sera de planifier soigneusement les vacances, en s’appuyant sur des experts capables de recommander les meilleures solutions de voyage et de résoudre tout problème qui pourrait survenir pendant le séjour, notamment à l’étranger.
L’aide d’un guide de voyage qui accompagne le client tout au long de son séjour, plus encore s’il se trouve à des milliers de kilomètres de chez lui, est indispensable.
C’est d’autant plus vrai lorsque, comme cela arrive très souvent à Rio de Janeiro, les touristes ne sont pas ou peu familiarisés avec la langue portugaise.
Mon expérience de guide, bien que pas trop longue, m’a déjà appris à maintes reprises que notre profession ne s’arrête pas à la présentation de lieux et de monuments mais doit aider le touriste, surtout le touriste étranger, tout au long de ses vacances. Je pourrais faire une très longue liste d’informations dont beaucoup de touristes arrivant au Brésil pour la première fois ont besoin ; juste pour donner quelques exemples : le change, les connexions téléphoniques et Internet, où faire des achats, comment demander un transfert de vol ou une réservation d’hôtel dans une autre ville, comment se déplacer de façon autonome le soir et quels sont les endroits où aller… Bien sûr, le web aide beaucoup en tirant parti des expériences précédentes des autres voyageurs, mais en parcourant les sites touristiques, j’ai souvent l’occasion de lire des commentaires qui datent de plusieurs années et ne sont plus pertinents pour la réalité d’aujourd’hui. La première chose que je fais lorsque je laisse les touristes à l’hôtel, même dans le cas d’une excursion d’une journée ensemble ou d’un simple transfert de l’aéroport, est de donner mon numéro de téléphone en leur demandant de m’appeler pour toute information dont ils pourraient avoir besoin. Avant de devenir guide, j’ai été touriste au Brésil pendant de nombreuses années et je sais combien cela m’a donné de la tranquillité d’esprit d’avoir un contact, ne serait-ce que par téléphone, avec une personne qui parlait la même langue que moi et qui connaissait l’endroit où je passais mes vacances.
Transmettre cette même tranquillité fait partie de mon travail quotidien, encore plus aujourd’hui, où l’aide d’une figure professionnelle capable de résoudre les petits et grands problèmes des vacances est considérée comme un “plus” fondamental.

En écrivant cet article, je doutais de tomber dans l’auto-célébration et le marketing personnel. En réalité, les réflexions que j’ai faites sur mon travail se veulent seulement une démonstration de l’engagement et des projets que je fais pour tous les futurs amis qui voudront me contacter pour les prochaines vacances à Rio, et qui s’inscrivent dans la vision du nouveau tourisme post-pandémique. Je suis aussi absolument convaincu que la plupart de mes collègues guides de Rio et la plupart des agences qui opèrent dans notre ville suivent ces mêmes lignes, c’est pourquoi je voudrais terminer en conseillant à chacun de visiter la Ville Merveilleuse et l’État de Rio avec la tranquillité d’esprit que seuls les professionnels du tourisme, qu’il s’agisse de tour-opérateurs, d’agences ou de guides, peuvent vous garantir.
A bientôt !
Marcello

ItalyFrench